DANS CETTE RUBRIQUE     ≡

Chasselay

Voir la carte


Description du parcours

Km 0 : Depuis l'église, emprunter la Rue de la Chambre du Roy, puis la Montée du Plantin.
Km 0.5 : Possibilité de tourner à droite et de suivre le balisage jaune du Grand Tour des Monts d'Or, sens inverse au sens conseillé.
Continuer tout droit.
Km 2.5 : Jonction avec le Tour de Poleymieux balisé en bleu pâle 300 m. après la ruine. Longer l'ancienne carrière puis le circuit de moto-cross et rejoindre la D92E.
Jonction avec le Tour Intérieur des Monts d'Or balisé en double point jaune, tourner à droite sur la route.
Km 4 : Laisser le Tour Intérieur et tourner à droite en direction de la ferme de la Glande. Suivre la route après la ferme sur près d'1.5 km. Attention à vos enfants.
Km 6.1 : Jonction avec le Grand Tour des Monts d'Or balisé en trait jaune. Tourner à droite sur la petite route qui devient un chemin après la ferme.
Km 6.5 : Ne plus quitter ce chemin jusqu'à l'entrée de Chasselay.
Km 9 : Tourner à gauche dans la Montée du Plantin.
Km 9.5 : Eglise de Chasselay.

Voir le sentier géologique

Pour parcourir le circuit de Chasselay, le promeneur curieux a décidé de suivre sagement le sens indiqué, celui des aiguilles d'une montre. Partant de la fontaine devant l'église, il a pris la rue de la chambre du Roy et la Montée du Plantin.

Dans le haut mur de soutènement de cette dernière propriété, une ouverture basse a attiré son attention. Renseignements pris, il s'agit d'une galerie souterraine, probablement un ancien captage, qui autrefois aurait abouti dans la cave du château. Que d'ingéniosité, de la part de nos ancêtres, pour récolter l'eau et la distribuer.
Devant le portail d'entrée du château, nous continuons tout droit afin d'observer le sens conseillé, et nous savourons un parcours sans histoire... surtout par temps sec. Nous nous élevons vers le lieu-dit « Cinq Pins » et arrivons vers les ruines d'une maison (à droite en montant) : la ferme de la Borde. Comme la « borde » signifie « la ferme » en vieux Français, la ferme de la Borde n'est qu'un pléonasme dû à notre ignorance.

Le bois en face de la Borde vient d'être coupé et ce que nous redoutions est arrivé : l'abattage des arbres a provoqué l'écroulement de la caborne qui abritait une fontaine. De l'eau désorientée coule au milieu des grosses pierres et des ronces : ce sont les Monts d'Or qui pleurent un petit bout de leur patrimoine.

Quelques cent mètres plus haut, sur le bord du chemin à gauche, un arbre s'est abattu sur une autre caborne : bien qu'en fort mauvais état, elle tient encore le coup. Plus haut encore, le chemin a été taillé dans une petite falaise de calcaire à gryphées et nous rejoignons un chemin raviné qui part sur notre gauche et fait parti du circuit de Poleymieux.

Quelques mètres encore et c'est l'arrivée vers la barrière du vaste terrain de moto-cross : nous sommes à Font-Grimaud, vieux toponyme que l'on trouve en d'autres lieux. La fontaine Grimaud proprement dite était à quelques dizaines de mètres, dans l'enceinte du terrain d'évolution des 4 x 4, mais le site a été très bouleversé par les engins de terrassement. De l'eau coule toujours, venant d'on ne sait où. Toujours est-il que le promeneur curieux a ramassé là, un jour, une tuile romaine.

Le circuit nous fait franchir le haut de l'arête montagneuse, vers une carrière, et nous débouchons sur une route. Face à nous, à moins de 100 mètres, une belle et grande caborne, à l'orée d'un bois, souvent « croquée » par les dessinateurs.

Passage sans histoire devant la croix du Mont-Verdun, avec des bancs qui invitent à la halte, puis dans une carrière du Mont-Verdun, dont quelques failles excitent la curiosité du passant. C'est ensuite la ferme de la Glande, isolée sur son vaste replat, le four à chaux, la ferme du Nant, accrochée aux pentes ouest du massif, près de la « goutte »du Nant.

Vues sur les Monts du Beaujolais et du Lyonnais. Une pensée au Bois Châtelard, vieux poste d'observation fortifié que le chemin contourne, et la pente descendante nous conduit à nouveau devant le Plantin et au centre de Chasselay.