DANS CETTE RUBRIQUE     ≡

Géologie des monts d'Or

La géologie a eu une influence déterminante sur  les paysages, l'activité  humaine, les constructions, la recherche de l’eau ...

Pour comprendre cette influence et cette complexité le SMMO a mis en place :

Ces supports ont été réalisés en partenariat étroit avec Bruno ROUSSELLE (directeur du musée Espace Pierres Folles)

Les Monts d'Or constituent avec les Monts du lyonnais, la bordure Nord Est du massif central.
Il présente un relief typique de massif calcaire, qui surprend dans cette partie du massif central largement cristalline, sous forme de cuestas (relief dissymétrique lié à la présence de couches de roches dures et tendres, caractérisé par un talus en pente raide et un plateau doucement incliné en sens inverse) :

  • Mont Verdun (625 m)
  • Mont Thou (612 m)
  • Mont Narcel (580 m)
  • Mont Py (565 m)
  • Mont Laroche (531 m)
  • Mont Cindre (465 m)
  • Croix Rampau (465 m)

L'histoire géologique des Monts d'Or explique cette particularité :

  • dépôts de sédiments marins à l'ère secondaire dans la fosse occupant le sillon Rhodanien, soulèvement du rebord oriental du massif central avec effondrement du futur massif des Monts d'Or. Les sédiments marins échappent ainsi partiellement à l'érosion, mais se fracturent (failles) et s'inclinent (pendage).
  • soulèvement des monts d'Or à l'ère tertiaire, les dépôts du secondaire sont remis à jour et l'érosion façonne les « monts » en cuestas.

ATTENTION en fonction de votre connexion Internet le temps de chargement peux prendre plusieurs minutes mais votre patience sera récompensée pour une vision plus dynamique de la géologique.

La géologie a eu une influence déterminante sur l'action humaine :

  • les calcaires (pierre jaune de l'aalénien de Couzon et calcaires à gryphées du sinémurien) ont été très longtemps exploités pour la construction. En raison de la proximité de Lyon ils constituaient la base du revenu des habitants et exploitants.
  • le ciret (bajocien) a été utilisé comme pierre à chaux, et on trouve encore dans les Monts d'Or d'anciens four à chaux dont certains sont encore bien conservés.
  • les marnes ont été exploitées à Saint Romain et à Poleymieux au Mont d'Or.
  • les loess ont donné les terres agricoles les plus riches des Monts d'Or.

La pierre est très intégrée au patrimoine original des Monts d'Or, avec les murs en pierres dorées de ses villages, les murs en pierres sèches (chirats) qui marquent le paysage, les abris (caborne), les tunnels de carrières...

Les sources permanentes sont rares en raison de la fracturation du massif. Le problème de l'eau a conduit les hommes à faire preuve d'ingéniosité pour tirer profit des moindres ressources et à construire un système original de captages souterrains.

Pour mettre en valeur cette complexité liée à la géologie du massif, le Syndicat mixte des Monts d'Or, met progressivement en place des sentiers thématiques, édite des plaquettes et divers supports multimédias qui permettent de mieux comprendre les Monts d'Or.