DANS CETTE RUBRIQUE     ≡

Poleymieux au Mont d’Or

Voir la carte


Description du parcours

Km 0 : Depuis l'église, prendre la petite route qui se transforme en chemin après le cimetière.
Km 0.8 : Tourner à gauche et monter jusqu'au village. Jonction avec le Grand Tour des Monts d'Or balisé en Trait jaune.
Km 1.3 : Possibilité de tourner à gauche : sens inverse au sens conseillé.
A la jonction des branches du circuit, tourner à droite sur le Chemin de la Croix Rampau.
Km 1.7 : A la jonction avec le Tour de Saint-Germain balisé en bleu foncé, suivre la route à gauche. (Possibilité d'emprunter le chemin à droite et de se rendre à la table d'orientation de la Croix Rampau. Revenir ensuite sur ses pas jusqu'au croisement).
Km 2.5 : Prendre le chemin en sous-bois à gauche et laisser le balisage bleu foncé du Tour de Saint-Germain.
Km 4.3 : Jonction avec le balisage bleu foncé du Tour de Chasselay au lieu-dit "Fond-Crimaud". Monter à gauche le long de l'ancienne carrière puis à droite du moto-cross. Retrouver la D92E.
Km 4.7 : Tourner à gauche sur la route puis à droite sur un petit sentier 250 m plus loin.
Km 5.2 : Tourner à gauche sur la petite route qui ramène à la Tour Rissler.
Km 6.2 : De nouveau à la jonction des branches du circuit, faire le chemin en sens inverse pour redescendre à l'église.

 

Nous sommes à l'église et partons par le Chemin de Nerbey en laissant le cimetière à notre gauche. Descente dans un vallon jusqu'à ce que le circuit nous entraîne dans un chemin à gauche. Désobéissez au signal d'interdiction pour visiter une caborne, 20 mètres plus loin sur le bord gauche du chemin. Revenez prendre le chemin que vous aviez dédaigné au bénéfice de la caborne. C'est une bretelle d'accès au Chemin du Chêne à la Vieille Eglise, somptueux chemin aux murs de pierres sèches qui monte effectivement vers le Château, le vieux Poleymieux originel.

Regardez ces murs, assortis de pierres à chailles qui dessinent des motifs dans la monotonie des pierres. Regardez les cabornes, à droite et à gauche, tellement variées, allant de la petite "guérite" dans le mur de soutènement (peut-être une fontaine) à la caborne allongée dont le toit est une carène renversée. Regardez les escaliers de vignerons pour escalader le mur.

Le chemin herbeux débouche sur un chemin goudronné près de la plaque d'un lieu-dit "les Combes et la Feyssolière". Merveilleux noms doubles, dont Poleymieux a su garder la tradition (les Pins et Fournat, l'Hermitage et Sermenon, Joyère et la Colas), et qui font le régal des étymologistes.

En bas de la massive tour Rissler, qui faisait partie de l'enceinte du château prendre le Chemin de la Croix Rampau. Un coup d'œil à la croix de fer sur son fût hexagonal. Un autre sur la tour carrée qui domine le paysage, et qui n'est autre que le clocher transformé de l'ancienne église. Un troisième sur le vieux puits, qui s'obstine à gêner l'élargissement de la route.

On laissera à droite la route qui va vers le moulin d'Ampère que le promeneur curieux a visité dans le circuit de St Germain. On laisse aussi à droite le Chemin des Carrières vers St Germain mais les fureteurs découvriront à 50 mètres le lavoir du Cendre (ou Sandre). C'est le chemin suivant, à droite, que l'on prend : c'était la voie ancienne conduisant à Chasselay et desservant, à l'époque romaine et peut-être bien avant, des installations agricoles dont on rencontre les traces çà et là.

Le sentier à gauche que nous prenons à flanc de montagne, n'a l'air de rien, mais regardez ses assises : c'est un " iter munitus " un chemin millénaire puissamment construit. Il longe une belle caborne de blocs bien taillés, puis rejoint un mur ancien, formant un angle avec une caborne écroulée. Le sentier tourne vers le haut. Le lieu s'appelle " Viraboin " et la racine " vir " pourrait désigner le tournant.

En suivant le balisage, on arrive à un autre chemin à flanc de coteau. En 1813, se sont affrontés là des soldats français et des soldats autrichiens : une fosse commune en témoigne, au milieu des pins et des chênes. Avec beaucoup de chance, vous la reconnaîtrez à droite à une dizaine de mètres du sentier, aux trous creusés par des pilleurs pour récupérer ceinturons et épaulettes. Le lieu, qui se situe sur la commune de Chasselay, se dit Merlet ou Marley.

Arrivée à Font-Grimaud, site néolithique et romain, près du terrain transformé pour l'évolution des 4 X 4. Côte ardue pour arriver près de la carrière du Py, encore en activité. Redescente sur la caborne Peytel, à la corne d'un bois, si souvent représentée dans les documents du Mont d'Or.

Près du panneau marqué POLEYMIEUX, prendre le sentier immédiatement à droite qui dessert des sites à tumuli (tumulus, au singulier), avec ou non des cabornes intégrées. Puis le Chemin du Bouchat avec le mur de La Maby troué de cabornes-guérites, dont certaines sont des fontaines.

Le promeneur curieux, ainsi arrivé en haut de Poleymieux, saturé de pierres sèches, toutes plus dorées ou moussues les unes que les autres, n'a pas eu le courage d'observer scrupuleusement la fin du circuit et s'est précipité sur l'église par les chemins de l'Ancienne Eglise, du pavé, de la Pélonnière et enfin de Planchamp.

Poleymieux - Sentier des cabornes

sentier Géologique