DANS CETTE RUBRIQUE     ≡

St Germain au Mont d’Or

Voir la carte


Description du parcours

Km 0 : Depuis l'église, se diriger vers le centre du village. Prendre la Rue du Lavoir.
A la jonction des branches du circuit
(Jonction aussi avec le Grand Tour des Monts d'Or balisé en trait jaune), tourner à droite dans la Rue J-L Renan et poursuivre par la Rue du 8 mai 45.
Possibilité de continuer à gauche : sens inverse au sens conseillé.
Km 1 : Monter à gauche à Marnay et ne pas quitter ce chemin sur l000m.
Km 2 : Tourner à gauche au croisement et continuer à monter.
Km 2.4 : Tourner à droite et contourner la petite carrière. Monter à travers les bois.
Km 2.7 : Laisser le balisage trait jaune sur la droite et grimper tout droit.
Retrouver peu après le balisage bleu pâle du Tour de Poleymieux. Le suivre jusqu'au croisement de la Croix Rampau.
Km 4.1 : Tourner à gauche en direction du moulin et de la table d'orientation. Descendre dans le bois.
Km 4.5 : Tourner à gauche toujours en descendant. Au bout du chemin de la Bouvière, tourner à gauche dans la Rue du Lurin. Retrouver le lavoir.
Km 6 : Eglise de Saint-Germain.

Le promeneur curieux a parcouru le circuit de St-Germain dans le sens opposé aux aiguilles d'une montre. Départ de l'église, ancienne chapelle du château sur laquelle on a plaqué une curieuse façade qui contraste avec l'architecture sévère des bâtiments médiévaux qui l'enserrent.

La rue de l'église, la place Julie Ampère, le lavoir, la rue du 8 mai et le manoir des Brosses permettent de se faire une idée du village de St-Germain. C'est au carrefour de Marnay que débute la promenade verte. Au chemin montant que l'on prend tout d'abord succède un chemin à flanc de colline, en partie dans les bois. Les éclaircies permettent d'avoir une belle vue sur la plaine du nord et les monts du Beaujolais. Puis, on reprend la marche montante et l'on franchit le petit vallon sur la droite, en direction d'une modeste carrière de pierres jaunes, au milieu des bois. Le balisage permet d'atteindre un chemin ancestral qui monte de Chasselay en direction de Poleymieux.

Nous sommes là tout proche d'une fortification du temps passé que ne dessert aucun sentier. C'est le site de Montmain, sur une hauteur voisine, que l'on prétend romain, mais dont on ne saurait dire, en l'absence de fouilles, s'il est néolithique, proto-historique, romain ou médiéval.

Remontant le chemin caillouteux, le promeneur qui a les yeux de la foi (la foi dans le présent texte !), apercevra de nombreux signes d'occupation du passé. Sur la droite, une vaste enceinte de pierres sèches remplie de bois et de taillis, à main droite, dans le mur du chemin, la voussure confidentielle du vieux captage des Avunes qui alimentait encore aux temps historiques une retenue d'eau pour le rouissage du chanvre, tout près d'un site ou l'on retrouve des tuiles romaines, à main gauche, sous le talus de la route, le captage et le lavoir du Cendre (ou Sandre), privé de son toit en "impluvium".
Puis, au point culminant du circuit, près de la Croix Rampau le moulin à vent d'Ampère. Ce dernier n'en était pas propriétaire mais rencontra là sa fiancée Julie. Une gravure porte la "facsimilé" d'une citation du journal d'André-Marie AMPERE datée du 3 Juillet 1797. "Nous les accompagnâmes le soir, jusqu'au moulin à vent où je m'assis encore à côté d'elle pour observer, nous quatre, le coucher du soleil qui dorait ses habits d'une lumière charmante".

Laissez-vous ensuite descendre sur St Germain par le chemin à gauche du moulin, celui que remontait Julie, il y a deux cents ans à la rencontre de son fiancé. C'est enfin l'arrivée dans le bourg par le chemin de la Bouvière (des bouviers qui s'occupaient des bœufs, ou de la bove, le souterrain qui conduisait l'eau à St Germain ?) et celui du Lurin, que l'on prend vers la gauche pour aboutir à la source de Chalin et au lavoir.